Onirothérapie : du rêve à la conscience

Dernière mise à jour : 6 avr.



Les rêves sont peuplés de mystères, de poursuites, d’aventures et de rencontres. Monde fantastique, merveilleux, fascinant ou terrifiant, les rêves transmettent des messages au travers des images, des personnages et des lieux. Ils révèlent nos failles, nos peurs ou traumatismes, nos croyances et nos blocages. Les rêves confirment et mettent en exergue nos avancées et nos réussites, notre capacité de résilience, nos désirs et nos envies, nos potentiels et nos forces. Comprendre ses rêves permet de mieux se connaître et de comprendre les messages de son inconscient et passer du rêve à la réalité. Lumière sur cette pratique qu'est l'onirothérapie.


Qu'est-ce que l''onirothérapie?


L'onirothérapie utilise la pensée onirique dans un but thérapeutique pour mieux se connaître en explorant son inconscient. Par le biais des rêves, notre cerveau fabrique des images et des représentations mentales qui se succèdent dans l'esprit du rêveur au cours du sommeil. Les rêves les plus élaborés apparaissent lors de la phase du sommeil paradoxal.


L'onirothérapie consiste à exploiter cette pensée nocturne afin de mettre en lumière des fonctionnements et des mécanismes inconscients. Le praticien recueille des informations présentes dans le contenu du rêve pour ensuite les décoder et orienter le rêveur vers des directions à prendre.


L’onirothérapie permet de comprendre l'origine de la problématique du rêveur pour axer des pistes d'action et entamer un processus de guérison. L'étude du rêve révèle de façon claire et précise deux aspects principaux du rêve :

  1. l'aspect négatif (ce qui empêche, ce qui bloque, ce qui est redondant) : les peurs, les traumatismes, les blocages, les complexes, les phobies, les angoisses...

  2. l'aspect positif : les avancées, les progrès, les réussites, les blessures transcendées, les guérisons...

L'onirothérapie va permettre au rêveur de connecter sa part inconsciente à sa part créative pour mieux comprendre les messages subtils de l'inconscient. Grâce à l'interprétation onirique, le rêveur connecte mieux sa créativité, il est davantage en lien avec lui-même. Il retrouve confiance en lui et sa force intérieure est renforcée. Son imagination est boostée et son pouvoir personnel devient illimité.


Qu'est-ce que le rêve ?


Considéré autrefois comme le messager des Dieux, le rêve possède plusieurs fonctions essentielles à notre psyché. Processus physiologique, le rêve permet de traiter les informations que le cerveau enregistre au cours de la journée. La tradition ancestrale le considère comme un outil de guérison, de connaissance de soi et un moyen d'évolution.


Au niveau physiologique, le rêve permet une régulation de nos émotions. Les événements diurne sont ainsi analysés et traités pour stabiliser notre activité psychique. Ce qui ne sert pas est trié, nettoyé et éliminer pour faire garder un psychisme équilibré et stable. Le rêve permet d'évacuer les informations accumulées pour maintenir l'homéostasie.


Le rêve permet également d'assimiler les milliers d'informations de la journée pour mieux apprendre. Un sommeil de qualité est nécessaire pour que l'activité cérébrale soit enregistrée et traitée correctement. Dans la phase du sommeil lent, le cerveau mémorise les connaissances et les informations. Dans la phase du sommeil lent, il enregistre les techniques nécessaires pour accomplir un acte.


Le rêve ouvre les portes de la créativité. Il permet de tester des mécanismes d'action dans l'imaginaire. L'inconscient élabore des stratégies pour résoudre des problèmes, pour expérimenter des solutions et d'en mesurer les résultats, tout en étant protégé. Le rêve, à condition que l'on s'en souvienne, peuvent apporter des réponses aux problématiques du rêveur.


Les personnes souffrant de stress post-traumatiques disent ne pas posséder un sommeil réparateur. Elle ne se réveillent pas le matin en forme, elles disent ne pas se sentir reposée après une nuit de sommeil. Aujourd'hui, les avancées scientifiques permettent de mettre en lien les traumatismes, c'est-à-dire tout événement subi avec un avant et un après et dont l'évocation est encore douloureuse, avec la qualité du sommeil.


Le cerveau cherche chaque nuit lors du sommeil paradoxal à traiter le traumatisme en une information stockée dans la mémoire. Mais l'inconscient ne parvient pas à intégrer le choc de façon psychique, il "mouline". Le rêveur se réveille fatigué avec une sensation de non-repos. Pour aider l'inconscient a traité et digéré le traumatisme, il existe l'EMDR, une méthode de thérapie brève reconnue efficace et sûre basée sur les stimulations alternées.



Les différents types de rêves


Il existe quatre grandes catégories de rêves :


- Les rêves d'actualité : le rêveur se trouve dans un environnement qui ressemble au sien, avec des personnes qu'il connaît. Il évolue comme dans la vraie vie. Le rêve d'actualité passe souvent inaperçu au réveil car il ne marque pas le rêveur.


- Les rêves récurrents : le rêveur fait régulièrement le même rêve, avec les mêmes lieux et les mêmes personnages, le rêve revient souvent. Les rêves récurrents sont révélateurs d'un schéma répétitif où le rêveur a du mal à saisir le sens du rêve.


- Les rêves concomitants : les rêveur intègre un événement extérieur dans son rêve, comme un bruit ou une sensation. Par exemple, en vrai le rêveur a soif pendant la nuit et rêve qu'il boit un verre d'eau dans son rêve.


- Les cauchemars : le rêveur se trouve dans une position anxiogène et angoissante, il subit une situation stressante. L'ambiance peut être sombre et des évènements surnaturels peuvent se dérouler. Par exemple, le rêveur est poursuivi et n'arrive pas à courir ou à crier. Il tombe dans un ravin.


Le rêve peut aussi avoir une fonction un peu plus spirituelle et élargie. Leur connaissance et leur interprétation se révèlent des excellents outils de développement personnel.

  • Le rêve lucide : pendant le rêve, le rêveur a conscience qu'il est en train de rêver. Les Senois, une tribu primitive de Malaisie vouent un véritable culte pour le rêve et organise leur société autour du rêve lucide.

  • Le rêve prémonitoire : le rêveur rêve d'un événement qui est amené à se produire dans l'avenir. Il en prend conscience lorsque l’événement se réalise et se souvient de l'avoir rêvé quelques temps auparavant.

  • Le rêve compensatoire : le rêveur compense par le rêve les dualités qu'il rencontre dans sa vie. Le rêve compensatoire révèle les déficiences de sa personnalité.

  • Le rêve universel : c'est un rêve que tout le monde peut faire avec des thèmes communs comme par exemple, rêver que sa voiture est volée, de se retrouver nu en public, de rater un avion...

  • Le rêve de guérison : l'inconscient envoie au rêveur un message concernant sa santé. Dans la réalité, le corps souffre mais le rêveur ne s'en préoccupe pas. L’inconscient utilise ce canal de communication pour alerter le rêveur.

  • Le rêve d'incubation : le rêveur pose une question claire et précise avant de s'endormir et obtient une réponse pendant le rêve. Le rêve d'incubation demande un peu d'entrainement, de la pratique et une bonne connaissance de soi.


Tout le monde rêve, mais certaines personnes ne s'en souviennent pas toujours. D'autres possèdent une vie onirique riche et intense. Le rêve est un véritable cadeau, il est un outil précieux de connaissance de soi et d'évolution personnelle. Les rêves les plus élaborés sont produits surtout lors de la phase de sommeil paradoxal. Pendant le sommeil, plusieurs cycles de 90 minutes s’enchaîneront. Le rêveur produit donc plusieurs rêves pendant une nuit.



Cycle du sommeil


Le sommeil se compose de plusieurs phases :

  1. l'endormissement : c'est la phase où l'on ferme les yeux

  2. le sommeil lent léger : on entend les voix autour de soi mais on ne plus suivre une conversation, les mots deviennent des bruits

  3. le sommeil lent profond : on n'entend plus rien de ce qui se passe à l'extérieur, le corps est détendu et la respiration est ralentie

  4. le sommeil lent très profond : le corps se repose et fabrique l'hormone de croissance appelée somatotropine. La mémoire se renforce et le cerveau fixe les apprentissages de la journée. Les rêves débutent dans cette phase.

  5. le sommeil paradoxal : le corps est paralysé alors que le cerveau est en hyperactivité. Les paupières peuvent se soulever au vu de l'activité intense et rapide des yeux. Les rêves sont le plus élaborés durant cette phase.

Puis viennent les phases de latence et de réveil. Le rêveur choisit de replonger dans un nouveau cycle de sommeil, ou de se réveiller. Durant le sommeil, la glande pinéale sécrète de la mélatonine, l'hormone du sommeil à partir de la sérotonine. Un sommeil de qualité permet une récupération psychique, physique et intellectuelle.



Différences entre le conscient, le subconscient et l''inconscient


Dans le vocabulaire psychanalytique, la différence entre ces trois notions est parfois difficile à saisir.

  • Le conscient est la présence de l'esprit dans le moment présent, il regroupe les sensations et les sensations. Il traite tout ce qui est rationnel, logique, analytique et dans la matière.

  • Le subconscient stocke tous les souvenirs et les apprentissages dans le lobe temporal.

  • L'inconscient est tout ce qui échappe à la pensée. C'est la partie libre du cerveau, celle d'où émerge l’intuition, l'inspiration et la créativité. C'est à l'inconscient que l'on s'adresse lorsque l'on fait de l'hypnose.


L'onirothérapie : utiliser la pensée onirique


Le rêve délivre toujours un message et le comprendre permet de saisir ses blocages et ses schémas d'action. Au travers de personnages, de lieux, d'ambiances et d'objets, le rêve utilise des symboles et des messages pour traduire ce que veut dire l'inconscient. Du rêve à la conscience, analyser ses rêves ouvre les portes de l'éveil de la conscience. Différentes approches sont possibles pour interpréter les rêves :

  1. l'approche psychanalytique et les concepts issus de Freud et Jung majoritairement

  2. les archétypes

  3. les représentations mythologiques

  4. les contes et légendes

  5. les mythes et croyances personnelles et populaires

  6. les symboles

  7. les animaux de pouvoir.


L'onirothérapeute se base sur le récit du rêve pour connecter la teneur du rêve, l'ambiance, les différents personnages et leur représentation. Le thérapeute pose des questions au rêveur pour approfondir ses intuitions et mettre en lien différents concepts avec la réalité du rêveur. Le spécialiste des rêves propose ainsi une interprétation juste et adaptée du rêve. Plusieurs interprétations sont possibles en fonction des sensibilités, de la culture et des représentations de chacun.


Pour aller plus loin, n'hésitez pas à découvrir mon site : je consulte en cabinet pour des séances d'interprétation de rêve et j’organise régulièrement des ateliers collectifs en présentiel. Il est également possible de me contacter pour un accompagnement.


42 vues